Répulsif ou bonnet, l’éternelle lutte contre les nuisibles

Bon d’accord, nous sommes encore sous la neige, mais bientôt viendront les beaux jours, et avec eux recommencera la guerre contre les nuisibles. Alors autant prévoir le coup, et trouver la bonne arme maintenant avant de se laisser dépasser. Quel répulsif utiliser ? Quand ? Répulsif ou bonnet ? Les deux ? Voici quelques astuces qui permettront à vos chevaux de profiter du soleil en toute quiétude.

Autant vous le dire tout de suite, il n’y a pas de recette miracle. Mais plusieurs astuces qui, comme d’habitude ne conviendront pas à tous les chevaux, ni à toutes les situations. Je vous propose de vous présenter toutes les armes mises à notre disposition en les séparant selon le temps d’action.

Les solutions éphémères

Soyons honnêtes, comme bien souvent, plus c’est efficace moins cela dure longtemps.

La plus éphémère des solution est évidemment le bonnet anti-mouche. Qu’il s’agisse de celui que l’on inflige à nos montures pendant nos séances, du masque qu’on leur met pour aller au pré ou encore du frontal à lanière. Ces trois articles sont redoutables dans la lutte contre les moucherons qui adorent venir chatouiller les oreilles et les yeux de nos « poneys ». Mais nous sommes forcés de constater qu’une fois enlevé… Les nuisibles sont de retour !! Et puis si les moucherons ne sont ni dans les yeux ni dans les oreilles, ils sont forcément ailleurs… Quel cavalier ne s’est jamais rendu compte qu’il montait la bouche ouverte au moment où il a avalé un moucheron ?
Notez qu’il y a beaucoup de choix dans les formes d’un bonnet de pré, avec ou sans oreille, avec une « grille » qui descend jusqu’aux naseau ou pas, avec des bordures plus ou moins molletonnées. Selon moi, cela n’a pas de sens d’en prendre un sans oreille, pour ce qui est de la grille il faut voir à ce qu’elle ne gène pas votre cheval pour manger ou boire (certains sont un peu peureux je ne vous apprends rien) et pour les protections tout dépend de la sensibilité de la peau de votre cheval.

Bonnet antimouches                bonnet                frontal mouche

Pour mettre votre monture à l’abri et profiter également d’une zone de non droit pour les nuisibles, le mieux est encore d’utiliser un répulsif. Il en existe qui ont une portée de courte durée. Parfaits pour vous protéger pendant une séance. Ces derniers ont souvent l’avantage d’être applicables sur les zones sensibles. J’en ai essayé beaucoup voici selon moi le top trois :

N°3 : Le répulsif Roll-On anti-mouche d’Effol :

Il s’applique facilement, sent la citronnelle, lutte efficacement, mais ne dure pas aussi longtemps que les suivants.

effol anti-mouche

N°2 : Le répuslif Roll-On de LPC :

De la même façon il s’applique facilement, respecte les zones sensibles, lutte efficacement et dure facilement le temps d’une séance.

Répulsif roll-on LPC

 N°1 : Le Adhoc Repuls Roll-On

Facile d’utilisation, idéal pour les peaux sensibles, il dure quelques heures également, et a l’avantage de ne pas sentir fort et n’indispose ainsi ni le cavalier, ni la monture.

adhoc repuls

 

Les solutions durables

Si vous cherchez à protéger de manière plus durable votre monture vous pouvez évidemment utiliser des répulsifs avec une action plus longues, sachant que de toutes façons plus il fait chaud, plus ils transpirent, moins longtemps le répulsif sera efficace.

Vous pourrez trouver dans les mêmes gammes que les roll-on cités précédemment des produits de qualité. Mais pour moi, il n’y en a qu’un. il s’agit de l’Équimoche Max de chez Equitop. Il lutte efficacement contre les mouches, moustiques, taons, mouches plates, tiques, culicoïdes et autres nuisibles, pendant une dizaine de jours en moyenne. De plus il est facile à appliquer grâce à son spray, silencieux s’il vous plait, qui séduira même les chevaux craintifs.

equimouche max

Si vous souhaitez un répulsif dont l’efficacité s’étende sur plusieurs semaines, vous pouvez alors opter pour le Butox. Cependant, c’est un produit TRÈS fort, qui a été conçu pour les bovins. Vous le trouverez en pharmacie. Attention à bien respecter les consignes et surtout à demander conseil à votre moniteur, ou à votre vétérinaire.

 

Et enfin, voici le plus naturel de tous les répulsifs. L’ail. Donnez-le en cure à votre monture, grâce à ses propriétés naturelles il agira comme répulsif mais aura aussi de nombreux effets bénéfiques (entre autres, il fluidifie le sang, et désinfecte l’appareil digestif). Vous le trouverez en semoule, en poudre, ou en flocon à mélanger dans les rations, tous les jours pendant une semaine par mois par exemple.

ail-semoule

Allez, en attendant les beaux jours et leurs nuisibles, je vais emmener ma jument brouter les quelques brins d’herbe bien grasse qui dépassent de la neige.

2 commentaires à propos de “Répulsif ou bonnet, l’éternelle lutte contre les nuisibles”

  1. anne dit :

    Bonjour !
    Merci pour ce récapitulatif. Moi j’utilise en priorité bonnet et masque combiné… sauf que la ponette que j’ai depuis l’année dernière blesse au niveau des coutures dans les oreilles… Quelqu’un sait-il où en trouver un sans coutures dans les oreilles ? On m’en a prêté un pour finir la saison l’année dernière sans la blesser plus mais je suis incapable d’en trouver un comme ça sur le marché et, sur internet, impossible de savoir comment c’est fait dedans…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge